Prévenez le burnout

Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse ! » 

(Nelson Mandela)

 

Quand on parle de burnout, nous avons tendance à penser uniquement au burnout professionnel.

Pourtant, des situations de stress, d’épuisement émotionnel, de sentiment de non-accomplissement personnel et de déshumanisation de la relation à l’autre peuvent se montrer dans différents domaines de votre vie :

Le burnout parental est souvent observé chez les parents qui cherchent la réussite permanente pour avoir des enfants intelligents, brillants, gentils, épanouis, polis…

Le burnout maternel touche principalement les mamans qui subissent un stress chronique et une fatigue physiquement et psychiquement importante liée aux nouvelles responsabilités.

Le burnout familial s’installe lorsque le stress domine les relations du foyer et déséquilibre les rapports parent(s)/enfant(s).

Le burnout professionnel peut concerner tous les métiers qui demandent un engagement professionnel important.

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le burnout est très rarement dû à une fragilité psychologique. Le burnout n’est pas non plus une dépression, car son origine n’est pas la même.

On constate souvent un conflit de valeurs lorsque le burnout s’installe.

  • Vous ne respectez ou ne tenez peut-être pas compte de vos valeurs ?
  • Les connaissez-vous ?
  • Quels sont vos besoins ?
  • Sont-ils satisfaits ?
  • Qu’est-ce qui vous empêche de les satisfaire ?

Les symptômes d’un burnout peuvent être les suivants :

  • hypersensibilité, impulsivité, absence d’émotions, culpabilité ;
  • repli sur soi, isolement social, impatience ;
  • démotivation ;
  • troubles de la mémoire, de l’attention, de la compréhension ;
  • dévalorisation de soi ;
  • épuisement émotionnel, physique et psychique, douleurs, maux de tête, vertiges ;
  • anxiété, stress, tensions psychiques et musculaires ;
  • troubles gastro-intestinaux, alimentaires, du sommeil…

Vous avez la possibilité de prévenir le burnout, et pour cela, il est primordial de :

 

  • prendre du temps pour vous afin d’en limiter l’impact ;
  • vous recentrer sur vous et reprendre le contrôle ;
  • changer vos habitudes et vous protéger contre l’intrusion ;
  • vous réorganiser en tenant compte de vos valeurs, vos émotions et vos besoins ;
  • lâcher prise, car nul n’est parfait.

Vous voyez, il n’est jamais trop tard pour prendre soin de son équilibre émotionnel ! Avec un coaching adapté à votre situation, vous aurez les outils qui vous aideront à comprendre votre état d’esprit et à accepter que vous êtes le (ou la) gardien(ne) de vos propres limites.

La bonne nouvelle, c’est que la clé est en vous, car vous êtes le (ou la) seul(e) à pouvoir vous libérer ou à vous imposer vos propres limites

Vous avez encore des questions ?